Collège Barbara Hendricks 2007-2008…Catherine Importuna

Un jour ailleurs (14)

BARBARA 090 BARBARA 110 - Copie BARBARA 123 BARBARA 166 BARBARA 205 BARBARA 216

PROJET PEDAGOGIQUE 

« A LA RECHERCHE DE NOS RACINES »

 

Elaboré par : Chantal Gallo-Bon et  Catherine Importuna

Cie  « Les Nomades du Ventoux » et « la Compagnie NZEMMULA »

PROJET « A LA RECHERCHE DE NOS RACINES »

 Ce projet est une collaboration entre Chantal Gallo-Bon de la Cie « Les nomades du Ventoux » et Catherine Importuna de la Compagnie ‘NZemmula.

.BARBARA 055

 ATELIERS ET SPECTACLES AU COLLEGE

 Nous proposons :

-Dans un premier temps  la représentation de nos deux spectacles ,

«Légendes de l’au-delà des mers » et «  Cosi fu la nonna  ou l’épopée d’une    

  femme sicilienne» dont l’objectif est de permettre aux collégiens (nes), qui n’ont

pas toujours l’occasion ou la possibilité d’aller au théâtre, d’accéder au spectacle

vivant-Dans un deuxième temps, des ateliers d’écriture, d’oralité et d’expression.

BARBARA 134

CONDUITE DU PROJET

 Les comédiennes seront mises à disposition par la compagnie de théâtre

« Les Nomades du Ventoux. »

Ce projet peut entrer dans le cadre « d’escapades collégiennes »  pour une durée de 20 heures.

 PUBLIC CONCERNE

Collégiens(nes) à partir de la 5ème

BARBARA 046

 PERIODE ET DUREE

 Année scolaire 2007 /2008

Durée des spectacles, dialogue avec les élèves, arrangement technique  10 heures.

Durée des ateliers 10 heures se découpant en 4 séances de deux heures 30.

La durée des ateliers n’est pas figée.

Nous sommes ouvertes à toute autre proposition.

BARBARA 049

PROJET   PEDAGOGIQUE

 OBJECTIF GENERAL

 SPECTACLES :

L’objectif général est de faire voyager les collégiens(nes) à travers la mer méditerranée. Les légendes racontées dans les spectacles permettront d’aller au cœur des coutumes et croyances des pays traversés. La beauté et la poésie des mots apporteront le goût de la langue écrite et orale.

 ATELIERS :

A partir des spectacles, l’objectif général est d’amener les collégiens(nes) à éveiller leur curiosité, à aiguiser leur imaginaire afin de leur donner envie, à leur tour, d’écrire, et de jouer des histoires qui aient un lien avec leurs origines, qu’elles soient françaises ou étrangères.

 OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

Grâce à des ateliers d’écriture, d’oralité et d’expression corporelle, permettre à chacun de partir à la recherche de ses origines.

Parler d’où l’on vient pour mieux comprendre qui nous sommes.

 – Prendre conscience de la richesse de sa culture

– Que chacun puisse faire partager aux autres les connaissances liées à son pays

d’origine ( géographie, histoire, patrimoine, traditions, légendes, musiques…)

– Développer leur imaginaire et leur créativité.

– Etre à l’écoute des autres.

– Prendre conscience de son appartenance au groupe.

– Ce travail permettra  à chaque adolescent(e) de se reconnaître, de s’exprimer, de

prendre en compte la différence de l’autre et de l’accepter. De lui donner la

possibilité de trouver sa place au sein du groupe, afin qu’il en devienne un élément

essentiel.

BARBARA 119 Catherine Importuna et Chantal Gallo-Bon

OBJECTIFS OPERATIONNELS

 Supports utilisés et fournis par les Compagnies:

 a) Carte du monde avec petites punaises de couleurs différentes.

b) Cartes postales

c) Stylos, papier, papier à dessin, crayons, feutres et aquarelle.

d) Tissus

BARBARA 129

 PREMIERE SEANCE

 Descriptif de l’atelier :

a) A l’aide d’une carte du monde, nous proposons à chacun de situer son pays

d’origine ( grâce à une petite punaise de couleur ). Et, s’il le connaît, il pourra

montrer  aux autres le trajet, le voyage, qu’a fait sa famille pour se retrouver en

France ou, s’il est d’origine française, dans la région.

b) Des cartes postales de différents pays seront étalées sur une table.

Les élèves choisiront une carte postale qui leur servira de support pour écrire un

texte ayant un lien avec leur pays d’origine ou le voyage effectué par leur famille.

c) A la fin de l’atelier, chacun présentera son travail aux autres.

BARBARA 060

DEUXIEME SEANCE

 Descriptif de l’atelier :

 a) Atelier d’écriture : une consigne d’écriture est donnée. Un texte sera écrit, dans

lequel il faudra intégrer : Un lieu, un objet traditionnel de leur pays d’origine et

une rencontre.

b) Atelier de dessin : Possibilité de dessiner pour les élèves qui le désirent. La

consigne sera la même que pour l’atelier d’écriture.

c) Atelier d’oralité : Un mot sera donné aux élèves qui devront, chacun à leur tour et

devant les autres, raconter une petite histoire en y intégrant ce mot.

BARBARA 044 - Copie TROISIEME SEANCE

 Descriptif de l’atelier :

Nous demanderons aux collégiens, pour cette troisième séance, d’apporter un objet ayant un lien avec leurs racines. Cet objet servira de support à un travail sur l’oralité.

a) Chacun, à leur tour, racontera une petite histoire vraie ou imaginaire en rapport

avec l’objet.

b) Les objets seront regroupés. Chaque élève choisira un objet puis, par groupes de

trois ou quatre maximum, ils inventeront une histoire dans laquelle ils devront

intégrer les objets.

c) Chaque groupe présentera son travail aux autres.

BARBARA 061 QUATRIEME SEANCE

Desriptif de l’atelier :

 Travailler avec des tissus pour amener les collégiens(es) à une redécouverte d’eux-mêmes.

a) Atelier d’improvisation : Le jeune s’approprie un tissu qui le guidera pour

trouver, créer son personnage et le présenter aux autres.

b) Dans un deuxième temps deux personnages se rencontrent, chacun avec son

étoffe, et une histoire se tisse sous nos yeux.

c) Un port : des hommes et des femmes débarquent dans un autre pays. Rencontre

avec les habitants : plaisir ou peur de l’étranger. Les collégiens(es)  raconteront

l’histoire avec leurs personnages.

BARBARA 062

Naissance des spectacles :

 Nous nous sommes rencontrées à l’association  «  Les Raconteurs de grands chemins. »

Découvrant nos racines siciliennes et le besoin que nous avons eu, un jour, l’une et l’autre, de retourner vers nos racines, de comprendre ces «  petits éclairs » de pensées et de gestes qui nous appartenaient mais qui venaient d’ailleurs.

Moitié français, moitié Autre…

Mais quelle était cette autre partie ? Quelle était l’histoire de ces femmes et de ces hommes qui nous avaient laissé en héritage tant d’amour mais aussi de souffrances, de gestes, de mots, de mets délicieux et beaucoup de leur humanité.

Nous avons désiré ne pas rejeter et oublier cette partie de nous-mêmes et rendre hommage à l’histoire et au voyage de ces êtres qui avaient abandonné leurs maisons, tout le « peu » qu’ils possédaient et aussi  la terre de leur enfance

En quête d’un rêve et d’une terre pour y faire pousser et grandir leurs enfants.

Nous avons, alors décidé, de réunir nos deux histoires afin de monter un projet commun.

Chantal Gallo-Bon et Catherine Importuna

Numériser0010

COSI FU LA NONNA

Ou l’épopée d’une femme sicilienne

 Dans cette épopée méditerranéenne, ma grand-mère ( la nonna) Margherita part avec sa mère et ses sœurs, sur les routes de sa Sicile , pour rejoindre « leurs hommes » partis chercher du travail en Tunisie.

A travers des histoires vécues et imaginées de personnages qu’elles auraient pu rencontrer sur leur chemin ( l’histoire parallèle d’Imad , fils d’épicier, qui interroge son destin qu’il voudrait fabuleux, la rencontre avec Michelina la sicilienne et ses ruses de femme et, enfin, les rêves de Djeha, le fou ou le sage ) nous les suivrons tout au long de leur voyage jusqu’aux portes de l’Orient.

Et la Sicile se dévoilera au rythme d’une danse effrénée de 

« pupi »…

plus052

Nous inspirant des « pupi » ( marionnettes traditionnelles siciliennes à tiges et   fils ), nous avons créé notre marionnette-héroïne du spectacle ( la nonna) et aussi les chevaliers normand et sarrasin (qui font partie de la légende de Charlemagne qui se raconte souvent dans ce genre de spectacle sicilien ).

Il ne s’agit pas de copier les « pupari » de Sicile ( marionnettistes ) mais de replonger mes racines dans l’encre sicilienne pour raconter, à ma manière, l’histoire d’une vie, celle de la « Margherita ».

Sur cette terre magique où se sont entremêlés peuples et influences multiples pour donner naissance à une culture méditerranéenne riche de contrastes. Et épanouie par sa diversité de couleurs, de saveurs et de parfums.

Catherine  Importuna

Les sardines...

Les sardines…

Après une formation initiale de comédienne

suivie de 1981 à 1985 auprès du professeur Gérard Rouzier à Paris,

complétée par des stages de formation au clown

et de travail sur la voix, elle joue dans plusieurs pièces dont «  Trio »

de Kado Kotzer et «  Jeux de massacre  » de Ionesco.

D’origine sicilienne, elle s’intéresse à l’art de la narration,

sous l’angle de l’écritures de textes

puis de l’interprétation de contes en public

( contes d’orient( son père étant né au Maroc) et de méditerranée, notamment de Sicile)

Elle approfondit sa technique par la participation

à des stages de formation animés par la conteuse Catherine Zarcate

et Pascal Quéré.

Et prend en parallèle des cours de danse indienne et égyptienne.

Elle est à l’origine de la création de la Compagnie «  La Nocturnale  » en 1989( qui devient en 2003 : la compagnie ‘NZemmula)

et, depuis 1994, elle est la conteuse/narratrice de la Compagnie

pour laquelle elle écrit et/ou adapte des textes modernes et anciens.

Spectacles réalisés :en  1994 «  La Caravane », en 1996 » Le secret » , en 1997 « Et le sultan s’évanouit… », en 1998 « 1001 nuits gourmandes en Méditerranée » , en 1999 « Voyage au pays de Mère Méditerranée », en 2000 « Une tomate généreuse, du basilic échevelé et une pincée d’hospitalité » et, à partir de 2003 : « Cosi fu la nonna ou l’épopée d’une femme sicilienne »

 Elle espère ouvrir la compagnie à toutes sortes de spectacles et de disciplines concernant la Méditerranée.

Depuis son installation à Orange en 2005, elle participe, en tant que membre des «  Raconteurs de grands chemins » à des spectacles de contes dans différentes villes du Vaucluse.

Son autre projet est aussi de faire travailler les enfants sur leurs origines

par le biais de photos de famille, musiques, légendes et dessins

pour qu’ils créent leur cahier de mémoire, un spectacle

et les aider à trouver leur place dans notre société.

MAGARITE (1)

LEGENDES DE L’AU-DELA DES MERS

En cette fin du 19éme Siècle l’histoire bouleversante de deux familles. L’une vit à Pantelleria, petite île proche de la Sicile et l’autre à Palerme en Sicile. Au fur et à mesure que l’histoire se dessine; On découvre la vie, les coutumes, et les croyances de ces gens. Ils n’étaient pas très riches et souvent ils perdaient ce qu’ils avaient à cause de leur manque d’instruction. Ils avaient de fortes croyances et beaucoup de courage ce qu’il leur permettait de garder la tête haute et de marcher droit devant. Tout au long du spectacle les fils du destin se tissent et les personnages vont se croiser et se rencontrer.

Pour les Siciliens ils y avaient deux destinations possibles ; La     Tunisie toutes proche ou l’Amérique. Tous rêvaient de tenter leur chance  ailleurs. Les temps étaient durs et il leur fallait beaucoup de courage pour s’en aller et laisser une partie de leur histoire dans le pays ou ils étaient nés. A travers le temps, la conteuse  vous emmène dans un univers où la vie et la mort sont intimement liées où les hommes et les femmes se nourrissent de passion, d’amour, de colère, de peur, mais aussi de joie. ( Chantal Gallo-Bon)

BARBARA 261 BARBARA 366 Un jour ailleurs (2) Un jour ailleurs (3) Un jour ailleurs (4) Un jour ailleurs (5) Un jour ailleurs (6) Un jour ailleurs (9) Un jour ailleurs (10) Un jour ailleurs (11) Un jour ailleurs (13) Un jour ailleurs (14) Un jour ailleurs

Collège Barbara Hendricks 2007-2008...Catherine Importuna

Collège Barbara Hendricks 2007-2008…Catherine Importuna

img040 (Copier)

Collège Barbara Hendricks 2007-2008...Catherine Importuna

Collège Barbara Hendricks 2007-2008…Catherine Importuna

BARBARA 234

 

Les préparatifs pour les spectacles ; essayage des costumes, mise en place des décors… apprentissage des textes et chants… et la chorégraphie…

BARBARA 044 - Copie-tile BARBARA 060-tile BARBARA 136-tile

…………………………………..

Collège Barbara Hendricks 2007-2008...Catherine Importuna

Collège Barbara Hendricks 2007-2008…Catherine Importuna

IMG_2573 (Copier) IMG_2570 (Copier) IMG_2051 (Copier) IMG_2046 (Copier) IMG_1647 (Copier)

Spectacle  à Saint Didier 2008

6 Spectacle St.Didier (Copier) - Copie

010 011 012 029 044 053 122 (2) 122 138 - Copie (2) 161 - Copie (2)

à St.Didier 2008 (50) à St.Didier 2008 (45) 029

à St.Didier 2008

Publicités
Cet article, publié dans Catherine IMPORTUNA, contes, conteuse, culture, Jürgen Ehre, La Compagnie NZEMMULA, Marionnettes, théâtre, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s